Supprimer Ukash Virus

ukash-virus
Niveau de danger
90 %

Il n’est pas très agréable de recevoir des avertissements de la Police Métropolitaine ou de l’Unité chargée des crimes sur Internet, sur votre écran. Ce type d’escroqueries est plus répandu à travers des spams et des sites Web compromis. Ce sont des infections nommées aussi ransomwares ou bien rançongiciels, vous pouvez connaître le virus Ukash. Bien que Ukash soit une société de transfert d’argent véritable et légitime, les pirates informatiques l’utilisent pour rassembler des informations personnelles et financières. C’est un programme bien utilisé avec des infections ransomwares et ces dernières sont déjà connues sous le nom de virus Ukash. Il dispose de beaucoup de versions différentes mais les plus répandues sont FBI Virus et Met Police Virus.

Si votre ordinateur est infecté par ransomware, son écran sera verrouillé et vous verrez un message prétendument être de la police de votre région. Le plus souvent cette notification vous informe que la police a détecté sur votre ordinateur des contenus illégaux et qu’il va porter plainte sauf si vous ne payez pas une “amende”, environ 300 $. Même si ce n’est pas une grosse somme pour récupérer l’acèss de votre système, il est évident que c’est une escroquerie, alors vous ne devez rien payer.
Il n’est pas sûr que le paiement assure le déverrouillage de votre bureau. Au lieu de payer quoi qu’il en soit, il est conseillé de contacter la police immédiatement pour signaler le crime.

Le premier rançongiciel a été developpé en 1989. C’était un programme de DOS, et il a nécessité l’installation d’une disquette. Il a remplacé autoexec.bat par une version modifiée, il a compté aussi combien de fois l’ordinateur a été redémarré. Lorsque vous l’avez redémarré 90 fois, il a chiffré tous les fichiers de votre PC, en le rendant unexploitable jusqu’à ce que la rançon a été payée. L’algorithme de chiffrement n’était pas très sophistiqué, donc c’était facile de se débarrasser du virus. Actuellement, ce type d’infections fonctionnent à peu près de la même manière.

Le deuxième type d’infections ransomware ont apparu depuis 2005. Ils étaient sous la forme de cryptoware, et ils ont commencé à crypter les fichiers des machines infectées à l’aide de clés publiques et privées. Ensuite à la fin de 2006, les infections malveillantes ont commencé à utiliser l’algorithme de chiffrement RSA qui était encore plus sophistiqué et qui utilisait des clés de cryptage plus longues. En ce temps-là aucun de ces virus n’utilisait pas Ukash.

Le virus Ukash a été détecté pour la première fois en 2011 et il s’est avéré rapidement le virus le plus complexe et le plus difficile à battre. Ce virus est très rusé, parce que vous ne devez pas télécharger ou cliquer sur quelque chose pour être infecté. Il est généralement destiné aux sites Web avec un contenu pour les adultes ou aux sites warez, mais ous devez savoir que tous les sites Web peuvent être infectés, donc même si vous évitez ceux-ci qui sont suspects, vous pouvez toujours vous infecter.

Lorsque le virus s’introduit dans votre système, il vérouille votre écran et crypte tous vos fichiers, alors il rend l’ordinateur inexploitable. Bien que pas toutes les versions de Ukash cryptent des fichiers, elles représentent un danger pour la sécurité complète de votre machine. En général, votre bureau est verrouillé et tout ce que vous pouvez voir est une notification envoyée par la police de votre région.

Selon la notification, vous êtes accusé de possession des contenus pornographiques sur votre ordinateur ou des matériaux protégés par copyright que vous avez téléchargés illégalement. Les versions les plus agressives de ce virus peuvent afficher du contenu que vous avez prétendument sur votre ordinateur, elles peuvent aussi mettre votre webcam en exploitation et prétendre que vous serez surveillé jusqu’à ce que vous payez l’ « amende ». Le message vous dira aussi que vous disposer de 48 pour le faire.

Si vous réfléchissez un peu, vous comprendrez que c’est une escroquerie dont le but est de voler vos informations et de vous faire payer la fausse amende. Si vous êtes accusé de telles activités illégales par le FBI ou n’importe quel service de Police, il est fort probable qu’ils apparaîtront à votre porte avec un mandat d’arrêt contre vous. Ces accusations ne peuvent pas être évitées par tout simplement payer une amende. En réalité, elle peuvent conduire à passer du temps dans une prison.

Si Ukash s’est infiltré dans votre ordinateur il va encoder vos fichiers, il est possible que vous ne réussissiez pas à les récupérer. C’est pourquoi vous devez conserver vos fichiers importants sauvegardés sur un périphérique amovible. Pour se protéger d’une façon efficace des attaques de ce virus informatique il est recommandé d’investir dans un bon logiciel de sécurité. Assurez-vous qu’il est mis à jour régulièrement, même si la plupart des programmes antivirus le font automatiquement.

Vous devez savoir également que les virus Ukash sont utilisés pour garantir un accès à votre ordinateur des chevaux de Troie. Ceux-ci peuvent acquérir vos noms d’utilisateur et mots de passe pour des différents sites Web, ainsi qu’enregistrer vos frappes au clavier. Les données telles que des numéros de carte de crédit, des informations d’identification personnelle, des comptes bancaires en ligne et des mots de passe, etc. sont aussi en danger.

Téléchargez un logiciel de suppression
de Ukash Virus

* SpyHunter scanner, publié sur ce site, est destiné à être utilisé seulement comme un outil de détection. Plus d’infos sur SpyHunter.Pour utiliser la fonctionnalité de suppression, vous aurez besoin d’acheter la version complète de SpyHunter. Pour désinstaller SpyHunter, cliquez ici.
AVIS IMPORTANT: Si SpyHunter ne réussit pas à supprimer Ukash Virus, veuillez soumettre votre demande d’assistance à notre équipe, en donnant un maximum de détails sur l’infection.

No Comments

    Leave a reply