Supprimer You Have 48 Hours to Pay the Fine Virus

You Have 48 Hours to Pay the Fine Virus
Niveau de danger
60 %

You Have 48 Hours to Pay the Fine Virus représente une infection ransomware qui est connue pour attaquer les ordinateurs situés en Slovaquie. Ce virus verrouille votre PC et tente de vous faire croire qu’il est envoyé par la police. Il vous accuse d’avoir distribué illicitement du contenu sous copyright afin de justifier sa présence sur votre machine. Ce type d’infection s’étend à d’autres pays, mais sous des noms différents et des mises en page diverses. Vous pouvez le rencontrer aussi comme FBI Moneypak Virus, Ukash Virus, ICE Cyber Crime Center Virus, et beaucoup d’autres.

Afin d’être infecté par You Have 48 Hours to Pay the Fine Virus, un cheval de Troie doit s’infiltrer d’abord dans votre système. Les ordinateurs contractent cette infection ransomware en recevant des courriels ou de différents programmes malveillants. Une fois activé, le virus apporte certaines modifications au Registre. Il en résultera alors un blocage de votre système.

Maintenant que le système est verrouillé, vous ne pourrez pas accéder à vos programmes ou vos fichiers y stockés. Parallèlement, You Have 48 Hours to Pay the Fine Virus affiche un message qui vous accuse d’avoir distribué en ligne du contenu protégé par le droit d’auteur. Il ajoute aussi qu’à cause de cette infraction de la loi, vous devez verser une amende.

Voici le message:

The work of your computer has been suspected on the grounds of unauthorized cyberactivity.
AN ATTEMPT TO UNLOCK THE COMPUTER BY YOURSELF WILL LEAD TO THE FULL FORMATTING OF THE OPERATING SYSTEM. ALL THE FILES, VIDEOS, PHOTOS, DOCUMENTS ON YOUR COMPUTER WILL BE DELETED.
ALL ILLEGAL ACTIVITIES CONDUCTED THROUGH YOUR COMPUTER HAVE BEEN RECORDED IN THE POLICE DATABASE, INCLUDING PHOTOS AND VIDEOS FROM YOUR CAMERA FOR FURTHER IDENTIFICATION. YOU HAVE BEEN REGISTERED BY VIEWING PORNOGRAPHY INVOLVING MINORS.
To unlock your computer and to avoid other legal consequences, you are obligated to pay a release fee of 100 [currency].

Bien que le message semble sérieux, il ne faut pas croire tout ce qu’il dit. Vous n’avez pas commis aucun délit. Le verrouillage de votre ordinateur est une action qui ne ressemble pas à la police. Si vous avez commis une des infractions énumérées, la police agira de manière plus conventionnelle pour vous en informer. Il ne suffira pas une simple amende pour éviter les frais. Ne vous laissez pas berner par ce virus nuisible, vous devez savoir que toutes les informations que vous divulguez et l’argent que vous déboursez tombent directement entre les mains des cybercriminels.

Ce que vous devez faire dès que vous remarquez le message affiché sur votre écran est de supprimer de façon immédiate You Have 48 Hours to Pay the Fine Virus de votre ordinateur. La meilleure solution est donc d’utiliser un logiciel de sécurité, ne tentez pas de l’effacer manuellement sauf si vous avez des connaissances approfondies de l’informatique et de ce type d’infections. Et encore vous pouvez endommager gravement certains fichiers ou bien le système entier. De plus, l’enlèvement manuel ne peut pas vous garantir la suppression complète de tous les fichiers infectés. Si vous ne nettoyez pas bien votre ordinateur des virus, ils l’attaqueront de nouveau et de manière plus vicieuse. C’est pourquoi, il est préférable d’utiliser un logiciel anti-programme malveillant authentique.

Nous vous recommandons l’utilisation de SpyHunter. Il va exécuter un scan complet de votre système et il va effacer tous les fichiers potentiellement malicieux. Ce logiciel de sécurité protégera votre PC contre tous les attaques informatiques dans le futur.

Téléchargez un logiciel de suppression
de You Have 48 Hours to Pay the Fine Virus

Windows Vista ou Windows 7:
1. Redémarrez l’ordinateur et commencez à taper sur F8 tout de suite.
2. Vous êtes maintenant sur le menu de Démarrage avancé. En utilisant les touches fléchées, sélectionnez Mode sans échec avec prise en charge réseau et ensuite cliquez sur Entrée.
3. Ouvrez votre navigateur et téléchargez SpyHunter.
4. Installez le logiciel de sécurité et lancez une analyse du système.
5. Enlevez les infections détectées.

Windows 8:
1. Redémarrez le PC.
2. Dès que BIOS charge, maintenez Shift et cliquez à plusieurs reprises sur F8.
3. Sur l’écran de récupération, sélectionnez Voir les Options de réparation avancées.
4. Consultez la section Dépannage.
5. Ouvrez les Options avancées, puis choisissez Paramètres de démarrage de Windows.
6. Redémarrez le PC encore une fois.
7. Vous verrez l’écran Options de démarrage avancées.
8. Choisissez Mode sans échec avec prise en charge réseau et cliquez sur Entrée.
9. Téléchargez et ensuite installez SpyHunter.
10. Lancez le programme et exécutez une analyse complète de votre système.
11. Enlevez les infections détectées.

Windows XP:
1. Redémarrez l’ordinateur et cliquez à plusieurs reprises sur F8.
2. Sélectionnez Mode sans échec avec prise en charge réseau du menu de Démarrage avancé en utilisant les touches fléchées et ensuite appuyez sur Entrée.
3. Une alerte apparaîtra sur votre bureau, cliquez sur «Oui».
4. Accédez au menu Démarrer et lancez la commande Exécuter.
5. Saisissez msconfig dans la zone de recherche, puis cliquez sur Entrée.
6. Cliquez sur l’onglet Démarrage, situé dans Utilitaire de configuration système.
7. Sélectionnez Désactiver tout, puis cliquez sur OK.
8. Ouvrez le navigateur que vous utilisez, puis téléchargez SpyHunter.
9. Installez le logiciel de sécurité et lancez une analyse de système.
10. Enlevez les infections détectées.

* SpyHunter scanner, publié sur ce site, est destiné à être utilisé seulement comme un outil de détection. Plus d’infos sur SpyHunter.Pour utiliser la fonctionnalité de suppression, vous aurez besoin d’acheter la version complète de SpyHunter. Pour désinstaller SpyHunter, cliquez ici.
AVIS IMPORTANT: Si SpyHunter ne réussit pas à supprimer You Have 48 Hours to Pay the Fine Virus, veuillez soumettre votre demande d’assistance à notre équipe, en donnant un maximum de détails sur l’infection.

No Comments

    Leave a reply